La préservation de l’or bleu, une responsabilité qui incombe à tous

شارك هذه المقالة مع أصدقائك!

Sous le thème “La préservation des ressources en eau est une responsabilité qui incombe à tous”,  et à l’occasion   de la célébration de la Journée mondiale de l’eau , Le Croissant Rouge Marocain à Béni Mellal et l’Association Groupe Horizon pour le renforcement des capacités, en collaboration avec l’Association Ouled Boubkr pour le développement local, ont organisé, les 21 et 22 mars 2024,  des journées de sensibilisation pour élaborer des stratégies de gestion de la rareté des ressources en eau dans la région de Béni Mellal-Khénifra et discuter des moyens et contributions possibles pour faire face à la pénurie d’eau potable et d’irrigation .

Ces rencontres  qui s’inscrivent dans le cadre de la célébration de la Journée mondiale de l’eau, visent à mettre en œuvre  toutes les mesures concernant le développement durable et intégré des ressources en eau et la préservation de l’environnement dans un contexte lié à la crise hydrique et à la souffrance des populations face à une grande pénurie d’eau potable, dont souffrent la plupart des provinces de la région de Béni Mellal-Khénifra. Cela est dû aux conditions naturelles et climatiques difficiles résultant des changements climatiques et aux comportements irresponsables dans la gestion de cette ressource vitale, que ce soit dans son utilisation quotidienne ou dans les usages agricoles

Selon les organisateurs, ces réunions  s’assignent pour objectif d’ouvrir un dialogue participatif avec un échantillon d’acteurs locaux et du secteur agricole, des représentants d’associations concernées par la question de l’eau et d’un groupe de volontaires  du Croissant Rouge Marocain pour produire des idées, des visions, des plans et des stratégies qui seront concrétisés en projets pour gérer et valoriser la rareté de l’eau…

« Dans le cadre du diagnostic de la gestion générale des ressources en eau, les intervenants ont  appelé à prendre des mesures urgentes pour une bonne gestion des ressources hydriques au niveau de la région.  La gestion de l’eau revêt désormais une grande  importance. Car épuiser l’eau signifie mettre fin à la vie sur terre. Sa rareté ou sa pollution conduit inéluctablement  à une existence misérable où la mort est préférable à sa consommation. La prise de conscience de cette réalité pourrait inciter les gens à reconsidérer leur façon d’interagir avec cette ressource vitale”, a déclaré Mohamed Bahri, coordinateur des programmes d’urgence et de santé générale  au Croissant Rouge Marocain, à Beni Mellal..

Dans ce contexte, le président de l’Association Groupe Horizon pour le renforcement des capacités a  souligné que : ” le signal d’alarme a retenti. Nous devons unir nos efforts et travailler ensemble pour remédier  à cette pénurie de l’or bleu  avant qu’il ne soit trop tard. Nous sommes tous concernés par la prise de mesures urgentes à même de faire face à la rareté de l’eau qui a frappé de plein fouet notre région, à l’instar des autres contrées du Royaume. »

Lors d’une intervention, un propriétaire terrien dont les terres agricoles ont été touchées par la sécheresse,  a fait savoir que : ” les agriculteurs font face à des contraintes naturelles sévères liées à la rareté des précipitations, à la sécheresse et aux ressources en eau superficielle et souterraine limitées. Le gouvernement déploie des efforts louables pour remédier à cette situation de stress hydrique. Nous sommes donc  tous  tenus de travailler en concertation, de sensibiliser la population et d’affermir la culture de la gestion rationnelle de l’eau… »

Dans une intervention au nom de l’Association Ouled  Boubkr pour le développement local et l’eau potable, Hamid Nasser a déclaré : “Depuis plusieurs années, nous nous sommes engagés dans diverses initiatives pour gérer la pénurie d’eau que connaît la région. Nous avons fondé une association dédiée à la gestion des affaires liées à l’eau et avons concentré nos efforts sur l’acquisition d’un terrain  pour  notre association dans le but de creuser un puits permettant d’approvisionner en eau potable les habitants de notre région. Ainsi, nous sommes déterminés à nous joindre  au Croissant Rouge Marocain de Béni Mellal et à  ses partenaires pour soutenir toutes ses initiatives humanitaires et projets qui ambitionnent de faire face à la pénurie de l’eau. »

Au terme de ces rencontres, des recommandations  ont été élaborées, des programmes et des stratégies ont été proposés en vue de sensibiliser les gens à la gestion rationnelle de l’eau en coordination avec toutes les parties prenantes.

SAID FRIX ALM

‫0 تعليق

اترك تعليقاً