Entretien avec Fatima Ouakasse, présidente de la coopérative  Chamouni pour le tourisme et le repos Zaouit Cheikh., Région de Beni Mellal khénifra.

شارك هذه المقالة مع أصدقائك!

En marge de l’organisation de la deuxième édition du salon international de la technologie agricole et de l’industrie alimentaire à Beni Mellal, l’exposante Fatima Ouakasse, présidente de la coopérative chamouni pour le tourisme et le repos , à Zaouit Cheikh, met l’accent sur les efforts déployés dans le but de promouvoir le tourisme, la création de projets et  d’ opportunités d’emplois au profit des femmes.

ALM : quels sont les objectifs de la création de votre coopérative ?

Fatima Ouakasse : notre coopérative s’assigne pour objectif  de  créer des opportunités d’emplois pour la femme  en l’incitant  à créer son propre projet et à s’ouvrir sur son environnement extérieur. La femme rurale a grand besoin d’être soutenue et accompagnée pour qu’elle puisse participer au développement de sa région. En outre, notre coopérative met l’accent sur le développement du tourisme. On organise des sorties pour les visiteurs et les touristes surtout dans les contrées touristiques  à Zaouit Cheikh comme Oum El Bakht , Dchar El Oued , les cascades de Bouigandaz , Tamda …Et on s’occupe de la vente d’un grand nombre de produits de terroir comme le miel , le kouskous, l’huile , les olives, zarbia, tapis marocain…surtout tout ce qui a attrait au patrimoine culturel marocain. Et nous préparons des repas tout en réservant un accueil chaleureux à tous ceux qui sont assoiffés de déguster les merveilles de la belle nature dans les contrées paradisiaques. Pour nous, la femme est la pierre angulaire du développement car elle est capable de jouer un rôle primordial dans la promotion du tourisme dans notre région qu’on aimerait faire connaitre au niveau national et international.

Pourquoi, votre coopérative érige –t-elle en piédestal le patrimoine culturel marocain ?

De nos jours, nous avons besoin de préserver notre identité culturelle pour qu’elle soit à l’abri des fluctuations de la modernité. Notre authenticité réside aussi dans notre histoire dont nous sommes fiers. Et de peur que nos habitudes et notre identité   ne soient évanescentes, on est tenu de protéger ce legs culturel tout en vivant dans la modernité. Actuellement, nous avons des produits artisanaux dont l’histoire est enracinée dans la nuit des temps par exemple nous disposons d’une meule en pierre qui date de 1904, d’une jarre où on mettait du beurre datant de 1979 et des ustensiles de cuisine où on préparait le couscous  qui datent de 1944. Notons que la vraie authenticité d’un produit réside dans son ancienneté, plus le temps passe, plus il acquiert une grande valeur.

Pourquoi avez –vous participé à la deuxième édition du salon international de la technologie agricole et de l’industrie alimentaire à Beni Mellal ?

D’abord c’est pour la première fois que  je prends part à ce genre d’évènement. Je voudrais faire connaitre notre coopérative et profiter des expériences des autres participants, si je n’étais venue au salon international, notre entretien n’aurait pas vu le jour. Du 21 au 26 Mai 2024, nous avons découvert d’autres horizons nouveaux au niveau de l’organisation et de la gestion des coopératives, de l’exposition et de la commercialisation des différents produits du terroir, du tourisme. Ce salon est une occasion d’insuffler une nouvelle dynamique à nos projets et aux objectifs de notre coopérative.

Quelles sont les contraintes qui jugulent la réalisation de vos objectifs escomptés ?

On n’a aucun problème au niveau de la concrétisation des attentes de la coopérative qui vient de naitre il y a quatre ans seulement. Les contraintes  viennent de la commercialisation des produits  qu’un grand nombre de femmes exposent dans notre coopérative. Nous aimerions que la commercialisation précitée soit encouragée pour que le nombre des coopératives et des projets prolifèrent. Nous voudrions bien que la culture de la création des projets et celle de la promotion du tourisme  par les femmes porte ses fruits car le secteur touristique est le moyen par excellence de la création d’emplois et des investissements d’autant plus que notre région regorge de potentialités agricoles , touristiques , culturelles…

Said frix   ALM

‫0 تعليق

اترك تعليقاً